Dans quelques mois, la France va accueillir les grandes nations du ballon ovale. Le calendrier sportif du mondial de 2023 est déjà établi et des villes se sont proposées pour héberger les équipes. Jean Castex, supporteur du club Union Sportive Tours rugby a soutenu la candidature de la ville pour l’organisation de la compétition de la coupe du Monde 2023. Qu’en est-il ? Voici l’essentiel à savoir sur cette actualité.

La candidature de Tours pour servir de camp de base

Pour la coupe du monde de 2023, la ville de Tours s’est portée candidate pour héberger une équipe. Cette initiative a donné naissance à l’association Tours rugby. Sous la direction de Bertrand Bourgeault, l’association travaille pour promouvoir la candidature de la ville.

La ville aura à se démarquer pour augmenter ses chances d’être sélectionné face à plusieurs candidats (plus de 80 villes). Pour optimiser ses chances d’être sélectionné, le président de l’US Tours Benoit Sébillet ainsi que les élus locaux ont investi des millions dans les travaux d’aménagements. Il est prévu de rénover et équiper le stade puis construire une salle de musculation. De plus, une partie du budget servira également à réaménager les vestiaires et acheter des équipements sportifs.

Le principal atout de la ville candidate pour l’organisation de la coupe est la faible distance entre les logements et les équipements sportifs. L’un des critères les plus importants de sélection est donc rempli pour Tours, dont les logements sont à moins de 15 minutes des équipements d’entraînement.

L’hôtel et les bâtiments où vont habiter les joueurs sont situés à Tours – Nord et possèdent toutes les commodités pour les mettre à l’aise. Les joueurs auront aussi à leur disposition une piscine et une salle de gymnastique.

Le soutien de Jean Castex

L’Union sportive Tours rugby a eu récemment l’occasion de jubiler. En effet, le Premier ministre français a apporté son soutien à la candidature de Tours.

Passionné de rugby depuis l’enfance, Jean Castex a bénéficié de l’expérience de son père qui était alors président de club de rugby. C’est donc sans difficulté que le député de Tours a obtenu le soutien du Premier ministre pour la ville. Cette dernière a souhaité accueillir une base arrière de la coupe du monde de rugby en 2023.

Dans les photos partagées par l’US Tours rugby sur les réseaux sociaux, on y voit le ministre au côté de Philippe Chalumeau, député de Tours. Ballon ovale en main avec l’affiche du hashtag de support, ils ont donné un coup de pouce à la candidature de la ville.

Ces supports vus par de nombreuses personnes aident ainsi la ville à promouvoir sa candidature pour héberger une délégation étrangère.

La coupe du monde de rugby 2023

La dixième édition de la coupe du monde de Rugby sera organisée par la France. Elle se déroulera du vendredi 8 septembre au samedi 28 octobre 2023. Cet évènement planétaire va rassembler 12 nations venant d’Europe, d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et d’Amérique autour du ballon ovale.

Au total 48 matchs seront joués dans les stades de 9 villes françaises : Paris, Toulouse, Marseille, Lille, Lyon, Bordeaux, Saint — Etienne, Nantes, et Nice. La France et la nouvelle-Zélande seront les premiers qui ouvriront le match du mondial. Le Quinze de France va aussi jouer les 14 et 21 septembre ainsi que le 6 octobre. S’il gagne les matchs de poule, il sera qualifié pour les quarts de final le 14 ou 15 octobre.

En définitive, l’US Tours a réalisé plusieurs efforts pour participer à l’organisation de la coupe du monde. Avec le soutien du Premier ministre, la ville de Tours est bien partie pour gagner l’organisation de cette compétition.