L’Union Tours Basket Métropole est l’un des clubs de Basket-Ball de la ville de Tours. Fondé en 2014, ce club naît d’un rapprochement entre deux groupes tourangeaux. Leur objectif à la création est de donner une seconde vie à la discipline de Basket-Ball dans la ville. Nous vous en disons plus !

Une ville, une équipe

Tours est une cité de l’Ouest de la France situé sur les rives de la Loire et du Cher. Cette agglomération est le chef-lieu du département d’Indre-et-Loire. Elle constitue avec l’intercommunalité les 23 métropoles françaises officielles. L’Union Tours Basket Métropole est l’une des équipes de basket qui ont marqué les compétitions de ce sport entre 1970-1980. Elle a notamment remporté deux titres de champion de France durant cette période.

La période de 1925-1997

La période influente des activités ferroviaires du début du XXe siècle a vu la fondation du Club Omnisports ASPO (Association sportive Paris Orléans). Cette association a été la première équipe de Basket-ball de Tours dès 1925. La fusion des différents réseaux de chemin de fer de 1940 a permis la formation de la société nationale des chemins de fer français (SNCF). Cette fusion engendre le changement de nom du club.

Le Club Omnisports ASPO devient l’Association Sportive de Préparation Olympique Tours (ASPO Tours). De bons parcours tant national qu’européen ont été enregistrés : 1954 et 1967 2 fois champions de France, en 1976 champion de France et finaliste de la Coupe des Coupes à Turin.

Entre 1979 et 1980, ASPO Tours a été encore champion de France sur sa nouvelle installation au sein du Palais des Sports Robert Grenon (4 000 places) aménagé depuis 1972. Cette belle époque pour l’association a connu de grands joueurs dans ces effectifs tels que les Français Jean Swidzinski (1948-1955) et Jean-Michel Sénégal (1974-1981) ainsi que l’américain L.C. Bowen (1971-1977).

À partir de 1980, l’Association Omnisport a acquis plusieurs dénominations. La partie basket-ball adopte le nouveau nom de Tours Basket Club (TBC). Les figures énigmatiques de cette époque sont : Wilbur Holland (1981-1983), Earl Cureton (1991-1992) et Ken Dancy (1986-1988).

Période de 1998 à 2019

Depuis sa création, le club n’a pas connu que de merveilleux moments. Cependant, le Tours Basket Club a connu des difficultés. Il n’a pas cessé de plonger et de décevoir la ville de Tour qui faisait partie des villes de l’élite sportive française. En 1999, le Tourraine Basket Club (Touraine BC) se crée suite à la liquidation du Tours Basket Club. L’équipe senior a alors fait ses preuves en National 3 masculine.

Dès 2004, l’idée d’association naît entre le Touraine BC et son voisin de l’AS Jocondien (club situé à Joué-lès-Tours). Cette association a permis la mise en place de Tours-Joué Basket (TJB) dont l’équipe senior évolue en Nationale 2 masculine. En 2009, le TJB se verra placé en liquidation judiciaire pendant que Touraine BC poursuit sa progression en pré-nationale masculine puis en Nationale 3 masculine.

L’année 2014 a été décisive pour les Touraine BC, car il créa le Patronage Laïque La Riche Lamartine Tours (PLLL Tours) qui évoluait en National 2 Masculine. De même, il fonde l'Union Tours Basket Métropole (Union Tours BM) dont l’équipe évolue en National Masculine 2. Affiché comme objectif de monter en pro B, à moyenne échéance, l’UTBM évolue en Nationale Masculine 1 pour la saison 2018-2019.

En 2014, le maire Serge Babary et son adjoint aux sports Xavier Dateu sollicitent la reprise du club par l’homme d’affaires de 65 ans Bruno de l’Espinay. Le club jouait alors en National 3 (5e division) et avait comme ambition de passer en Pro B (2e division). Bruno de l’Espinay n’hésita pas à faire sortir le chéquier en 2016 pour s’offrir les services de l’entraîneur Pierre Tavano.

Voilà en quelques mots ce qu’il faut savoir sur le club de l’Union Tours Basket Métropole de la ville de Tours qui reste une équipe emblématique du basket-ball français.