Ultra dominateur puis héroïque, le Tours FC se qualifie pour les 16e de finale de la Gambardella

Publié le 13 janvier à 17h42

© Bertrand Foy

Dans le cadre des 32e de finale de la coupe Gambardella, les U 19 du Tours FC recevaient ce dimanche après-midi ceux de Niort.

Bien aidés par l’appui du vent, les jeunes de Nourredine El Ouardani ont dominé leurs adversaires tout au long de la première mi-temps se créant un nombre incalculable d’occasions. C’est le capitaine Quentin Constanciel à la 19e minute qui permet à son équipe de rejoindre les vestiaires avec un but d’avance. Suite à un corner tiré par le prometteur Kesley Keita, il envoie le ballon sous la barre d’un tir du droit alors qu’il se trouve au second poteau. Néanmoins, cette première période sera gâchée par l’expulsion du même Constanciel à la 40e minute. Un carton rouge plus que sévère distribué par un arbitre trop pressé sur le coup. La faute sur la cheville du niortais étant bien moins grave que la sanction.

A 10 contre 11 et contre le vent, la deuxième mi-temps s’annonçait très compliquée même si le Tours FC avait dominé jusqu’alors. Bien emmenés par les excellents et virevoltants milieux Yanis Hamoudi et Alexandre Ferreira , les Tourangeaux se procurent encore trois belles occasions dont un déboulé de Salah Bouzrara. A la 70e minute, les Ciel et Noir pensent même faire le break mais Bouzrara ne concrétise pas son pénalty. Étonnant sur cette action que le gardien visiteur ne soit pas expulsé à son tour suite à sa faute en tant que dernier défenseur. Alors qu’il ne reste qu’un quart d’heure de jeu, les Niortais ne se sont pratiquement rien créé. Malheureusement, le Tours FC encaisse un but sur un coup franc direct à la 85e minute. C’est donc sur une séance de pénaltys que les deux équipes vont se départager.
Alors que les 4 premiers tireurs tourangeaux réussissent leurs pénaltys, 2 des 4 niortais envoient le cuir au dessus. La logique est donc respectée. Le Tours FC après une belle prestation se qualifie pour le prochain tour en éliminant une équipe mieux classée que lui.

Bertrand Foy