Les Remparts renversent Briançon !

Publié le 20 octobre à 22h07

© Basile Martin

Les Remparts de Tours sont revenus de très loin pour s’imposer ce soir sur Briançon…

Alexis Crosnier était le parrain du match pour l’association « Un sourire pour tous ». Le match, entre les Remparts et les Diables Rouges débutait et les spectateurs pouvaient profiter d’un écran géant flambant neuf sur lequel ils suivaient la présentation des équipes et la nouvelle animation d’entrée. A l’entame de cette rencontre, l’initiative était bleue et Colin Downey tirait le premier avant qu’Antoine Torres ne fasse de même. La banda’ssoifée jouait des airs de fêtes de Bayonne. Mais le Canadien Alexandre Demers venait refroidir l’ambiance en trouvant la lucarne de Raphaël Garnier, 0-1 à la 4eme. Campbell filait en prison mais ils n’en profitaient pas. Mathieu André allait tromper le dernier rempart tourangeau, 0-2 à la 13eme. La réaction venait de Mugnier qui servait parfaitement Henri Fomin qui ajustait le gardien, 1-2 à la 17eme. Le deuxième tiers s’annonçait palpitant.

Les Diables Rouges étaient à l’attaque par O’Connor qui trouvait le montant de Raphaël Garnier. Francis Drolet tentait de faire rentrer Kevin Altidor dans la cage tourangelle mais ça ne comptait pas. Malheureusement, Mathieu André inscrivait son deuxième but de la partie, 1-3 à la 28eme. Henri Fomin subissait une agression de la part d’un visiteur. Ce qui avait le don de chauffer les esprits sur le glaçon. Jiri Blazek stoppait les tentatives locales mais ne pouvait rien devant Colin Downey, 2-3 à la 34eme. Les hommes de Rodolphe Garnier bénéficiaient d’une supériorité numérique et Tomas Nechala fusillait Jiri Blazek, 3-3 à la 37eme. Un paradoxe dans cette fin de tiers médian : la patinoire était brûlante et ses occupants avec.

Le troisième et dernier tiers était à l’avantage des locaux durant les cinq premières minutes. Jiri Blazek tenait bon et permettait aux siens de conserver le match nul.
Les contacts se faisaient rudes, la tension était palpable et les dix dernières minutes promettaient d’être chaudes. Kevin Altidor était servi d’une passe dans le dos par Alexis Crosnier, il s’échappait et jouait le deux contre un à merveille pour son compère Colin Downey qui trompait un Blazek impuissant, 4-3 à la 51eme. Les Tourangeaux jouaient la montre. Alexis Honka trouvait la base du poteau du portier visiteur. Il restait alors deux minutes à jouer. Les Bleus négociaient ça parfaitement mais Tomas Nechala se mettait à la faute. Il allait en prison et le chrono affichait deux secondes. Les Diables Rouges avaient le temps d’un shoot mais les Tourangeaux étaient solidaires et s’imposaient après être revenus de l’enfer. Quoi de plus normal face aux Diables Rouges…

Basile Martin