Un véritable chef-d’œuvre entre la France et le Brésil

Publié le 13 septembre à 22h12

© FIVB

Rallyes incroyables et super volleyball ! Le choc des titans entre le Brésil et la France a donné naissance à un véritable chef-d’œuvre et a laissé plus de 4500 spectateurs à l’«Arena Monbat» à bout de souffle. Les champions olympiques actuels étaient à trois points de perdre à la fin du tie-break mais ont réussi à revenir et à remporter la deuxième victoire dans la poule B sur le score de 3-2 (25-20, 25-20, 20-25, 23-25, 15- 12).

Dès le premier point, les affrontements entre ces deux géants du volleyball ont promis d’être un véritable chef-d’œuvre! La stratégie des champions olympiques actuels était claire depuis le début, service et blocks puissants. Les joueurs entraînés par Renan Dal Zotto sont restés sur ce plan et après un autre bloc exceptionnel de Lipe qui a arrêté Earvin Ngapeth, ils avaient un énorme avantage de 4 points (19-15). En revanche, la France a commis beaucoup d’erreurs dans les premières minutes et le Brésil a logiquement pris la tête (25-20).

Dans le deuxième set, les Brésiliens ont continué avec le service agressif et comptaient 4 points d’avance, 21-17. L’entraîneur de la France, Laurent Tillie, a tenté de changer la situation sur le terrain avec quelques remplaçants, mais après un puissant ace de Lipe et un monstre d’Evandro Guerra, le Brésil a remporté le deuxième set 25-20.

Au début du troisième set, l’un des remplaçants de Tillie, Antoine Brizard, a surpris le sélectionneur brésilien avec deux aces d’affilés pour s’assurer une avance de 5 points pour la France (8-3). Nicolas Le Goff a marqué un autre ace, Earvin Ngapeth a terminé un long rallye avec une belle attaque et les tricolores étaient de retour dans le match (11-5). Le Brésil a répondu avec beaucoup d’efforts en défense et avec un bon blocage, le résultat a été ramené à 14-16. À la fin, les deux autres remplaçants français Thibault Rossard et Jean Patry étaient en feu en attaque et ont mené la France au bout : 25-20 dans le troisième set.

Les partenaires de Barthélémy Chinenyeze ont continué dans le quatrième set et après deux aces de Rossard et Ngapeth, les Français avaient 3 points d’avance (8-5). Malgré le départ parfait, les joueurs de Tillie ne parvenaient pas à conserver cette performance de haut niveau et ont commencé à commettre des erreurs non forcées. Les Brésiliens ont utilisé cela et ont pris la tête lors du temps-mort technique (16-14). Au final, Ngapeth a volé la vedette avec un incroyable bloc face à Lucas Saatkamp et a donné à son équipe une avance de 2 points (19-17). La France a réussi à sauver son avance et a remis les deux équipes à égalité, 25-23.

Lors du tie-break, la France a continué à jouer avec une grande confiance et à se battre pour chaque balle sur le terrain. Lyneel a inscrit un ace et a permis à la France de faire la course en tête 10-7, avant que le Brésil ne repasse devant, 11-10. Dans les dernières minutes, Lipe a arrêté Ngapeth avec un autre gros bloc en un contre un, Saatkamp a placé un ace et les Sud-Américains ont remporté le match après avoir remporté ce tie-break haletant sur le score de 15-12.

Bastien Desmé