Les Remparts domptent les Bisons

Publié le 5 septembre à 21h56

© Carole Talvat

Les Tourangeaux se sont imposés à domicile face aux Bisous de Neuilly ce soir

La partie débutait dans une patinoire qui affichait une faible affluence. L’ancien tourangeau Dominik Gabaj écopait de la première prison dans un début de match assez équilibré et très rythmé. Kevin Altidor était servi dans l’enclave par Colin Downey, 1-0 à la 8eme. Les banlieusards jouaient à nouveau à 4 contre 5 car Jacquier était en prison. Mais les marine et rose n’en profitaient pas. Une double prison venait doucher les ardeurs des bisons, cependant ils tenaient bons. C’était au tour de Susanj de prendre deux minutes et de laisser les Tourangeaux en sous nombre sur le glaçon. Un avertissement sans frais. Garnier était tout de même mis 7 fois en danger dans ce premier tiers.

Le tiers médian commençait par un retard de jeu peu évident en défaveur des locaux. Alexi Honka prenait le palet dans l’oreille et se voyait contraint d’être examiné au vestiaire. Les hommes de Garnier géraient bien les temps forts et les temps faibles mais prenaient une pénalité par Ritz qui allait en prison pour deux minutes. Garnier repoussait de la botte un tir à ras de glace mais un bison avait suivi et poussait le puck sur la base du poteau, 1-1 à la 29eme. Michal Picharchik envoyait un missile dans la lucarne adverse depuis la ligne bleue, 2-1 à la 31eme. Rodolphe Garnier changeait de gardien à mi-match en faisant entrer Fontaine à la place de Garnier. Honka et Saliji prenaient une pénalité à 15 secondes d’écart. Les Marine et Rose pêchaient à la finition par de petites imprécisions. Nechala prenait deux minutes et dix minutes supplémentaires pour une attitude antisportive qui paraissait capilotractée.

Les Tourangeaux allaient débutés ce dernier tiers en infériorité numérique. Après quatre minutes de jeu, Gouveia séchait le jeune Leveque contre la bande. Les arbitres l’expédiait au vestiaire. Les locaux essayaient d’installer leur jeu de puissance durant ces cinq minutes en supériorité. Sur une attaque placée parfaitement exécutée, Kevin Altidor ajustait le gardien des Bisons sur un caviar de son compère Colin Downey, 3-1 à la 48eme. Jean-Philippe Fontaine était propre dans ses interventions et securisait sa cage. Il se faisait mitrailler mais craquait à six minutes du terme, 3-2 à la 54eme. La fin de match était tendue et les bisons réalisaient quelques mauvais gestes qui n’étaient pas indispensables à cette fin de match, mais la victoire était bien pour Tours.

 

Basile Martin