Les Remparts démarrent fort le championnat !

Publié le 15 septembre à 22h03

© Basile Martin

Les Tourangeaux n’ont fait qu’une bouchée des Marseillais

La partie débutait et les Tourangeaux se montraient incisifs. Les Spartiates accumulaient les erreurs. Fine se retrouvait en prison et son gardien Tom Charton était grandement sollicité. Cependant, les Phocéens reprenaient du poil de la bête. Et à la 5eme minute de jeu, les ciel et blanc ouvraient la marque sur un but contestable pour une charge sur le gardien Garnier, 0-1. Les hommes de Rodolphe Garnier se sentaient floués et à juste titre. Madame l’arbitre se laissait abusée par le métier des Marseillais. Deniss Baskatovs et Alexis Crosnier écopaient chacun de deux minutes de prison. C’était au tour de Mugnier de filer au pénitencier. Garnier sortait un arrêt du casque en infériorité numérique et haranguait ses partenaires. A la 13eme minute, Tim Franck libérait la patinoire en reprenant à bout portant, 1-1. Les pénalités pleuvaient et la partie se faisait de plus en plus rugueuse. L’intensité était le maître mot dans cette fin de tiers. Les Remparts finissaient mieux le tiers en terme d’intention.

Le tiers médian démarrait avec une supériorité numérique en faveur des Ciel et Marine. Altidor gelait les visiteurs avec un but après seulement 47 secondes de jeu, 2-1. Tim Franck voyait les portes de la prison lui tendre les bras. Les Bleus géraient au mieux cette infériorité. Mieux encore, Colin Downey marquait le but du break, 3-1 à la 25eme. Seckel laissait les siens pendant deux minutes. C’est le temps qu’il fallait aux Tourangeaux pour mitrailler Tom Charton mais l’ancien niçois faisait le job. Une faute marseillaise permettait à Tim Franck de bénéficier d’un penalty mais il ne parvenait pas à tromper la vigilance de Charton. Les Bleus subissaient et se trouvaient dans un temps faible dans cette fin de tiers. Mais sur une contre attaque éclaire, Colin Downey servait en profondeur son compère Kevin Altidor qui ajustait le portier visiteur, 4-1 à la 39eme. Les hommes de Rodolphe Garnier géraient parfaitement leur temps forts et faibles jusqu’ici.

L’ultime acte promettait d’être rythmé. Charton était toujours autant sollicité sans pour autant craquer. C’était sans compter sur la persévérance de Kevin Altidor qui trouvait la lucarne du portier phocéen, 5-1 à la 46eme. Bourgaut tenait lui aussi à participer à la fête et il était servi par Fomin sur une contre attaque, 6-1 à la 49eme. Les Marseillais prenaient la marée tourangelle. Sur un rebond aérien, Pichnarcik était tout heureux de voir son lancer terminer sa course dans la cage de Charton, 7-1 à la 56eme. Les Tourangeaux cherchaient à marquer le huitième but mais le score n’évoluait plus. Les Marseillais avaient bu la tasse en Touraine.

Basile Martin