Il y aura donc un cinquième match !

Publié le 15 mars à 22h54

© Phlippe Maitre

Les Remparts ont manqué de jus ce soir face aux Corsaires

Le quatrième opus entre Remparts et Corsaires débutait dans une ambiance bouillante. Ce début de partie était de très bonnes factures. Les Blue Boys évoluaient par deux fois en infériorité numérique dans les dix premières minutes. Toutefois, les joueurs de Bob Millette tuaient ces deux pénalités. Comme le dit l’adage, jamais deux sans trois, la troisième pénalité arrivait bien vite pour les Tourangeaux. Matej Kristin était précieux pour les siens. Les Corsaires prenaient une prison à leur tour à quatre minutes du terme de ce premier tiers. Cela ne donnait rien car les bleus n’arrivaient pas à mettre en place leur jeu de puissance. Cette première partie se finissait sur un score nul et vierge.

Les acteurs regagnaient les bancs et le glaçon pour que le tiers médian puisse débuter. Les gardiens continuaient à se montrer comme durant le premier tiers. Le Dren tirait les marrons du feu sur une contre attaque et soufflait le froid dans l’antre tourangelle, 0-1 à la 26eme. Sur une contre attaque éclaire, Grandmaison doublait la mise dans la lucarne d’un Kristin impuissant, 0-2 à la 28ème. Sedlacek était chaud et se montrait infranchissable. Les Corsaires triplaient la mise même grâce à Leveille, 0-3 à la 30eme. Ce quatrième round semblait mal engagé. A trois petites secondes de la fin de ce tiers médian, Colin Downey lançait à la bleu dans le petit filet et réduisait l’écart, 1-3.

La donne était simple dans ce troisième tiers. Revenir et croire à la qualification ou laisser les choses en l’état et risquer un match 5. Les affaires se compliquaient pour les Remparts. Asselin scorait après seulement une minute de jeu, 1-4. David Camy-Sarty écopait de cinq minutes et vingt minutes de pénalité pour une charge à la tête. Une action similaire à l’encontre de Colin Downey n’entraînait en revanche aucune sanction. Un sursaut d’orgueil avait lieu côté Remparts. Dominik Gabaj marquait un but plein de rage, 2-4 à la 49eme. Les pénalités pleuvaient sur les Blue Boys. Dominik Gabaj prenait dix minutes pour attitude antisportive. Les Tourangeaux tentaient le tout pour le tout mais il n’y avait rien à y faire. Sedlacek réalisait une grande partie.

Tout va donc se jouer ce dimanche dans la 5ème et dernière partie de cette opposition…

 

Basile  Martin