La place de leader en ligne de mire!

Publié le 8 février à 6h39

© James Tacher

Le CEST peut devenir le leader du championnat en cas de victoire ce dimanche !

La réception de l’AS ORLY un club au passé glorieux (pour les plus anciens) en tête depuis la 1ère journée dans ce championnat disputé et ouvert, est incontestablement un tournant; le match phare de cette 15ème journée.

Nous y sommes dans « les grandes manœuvres », les rencontres de Février sont souvent décisives et c’est le cas ! Après Gravenchon qui était 2ème, c’est le 1er que le CEST accueille dimanche. L‘AS Orly se présentera avec, à son actif, une première partie de saison remarquable de régularité, les Orlysiennes ont plané sur la phase aller.

Après 14 journées, 1ères, 11 victoires, 3 défaites, 4ème attaque (61), 6ème défense (58) , le bilan parisien est plus que positif. Pour mémoire, les Val-de-Marnaises s’étaient imposées de 2 points chez elles, dans un match très défensif où l’adresse était restée sur le « tarmac », avec également un « bel arbre de Noël » au tableau d’affichage côté CEST, elles s’en souviennent les Tourangelles !

La semaine dernière, l’ AS Orly a réussi une performance de choix en venant à bout de l’ALA le Havre, l’équipe en forme, dans un match de haut de tableau. C’est dire, les intentions des Parisiennes en venant fouler le parquet de Monconseil !

Quant au CEST, la période est bonne, la dynamique est là, la confiance aussi, 2 ème, 10 victoires, 4 défaites, 3ème attaque (62), 2ème défense (51), Jérôme Cortabitarte et les Red Girls ont assumé avec autorité et maîtrisé le déplacement à Saran malgré la qualité et l’engagement de l’équipe locale.

Les Filles sont prêtes et attendent avec impatience ce choc qui donnera par la force des choses, des enseignements sur la suite des opérations. Le public sera présent pour cette partie capitale, dont l’enjeu n’échappe à personne.

Toutes seront présentes à l’appel dans l’effectif tourangeau pour s’attaquer à cette équipe, complète dans toutes ses lignes, qui n’est pas là évidemment par hasard. Les Red Girls non plus ! 

Les Filles doivent gagner…pour être leader !

 

Jean-Claude Rougeaux