Ça passe pour le CEST !

Publié le 17 décembre à 18h21

© James Tacher

Le  CEST s’est fait très peur cet après-midi à domicile face au Stade Français

Premier quart-temps cauchemardesque pour les filles du CEST, après avoir mené 5/0, et semblant prendre ce match par le bon bout, les filles du président Rougeaux tombaient dans leurs travers, et abusaient des actions individuelles. En face le collectif était bien en place, les jeunes stadistes exécutaient parfaitement leurs schémas collectifs. Elles atteignaient la fin du premier quart-temps en menant 9/21.

Les mots de Jérôme Cortabitarte semblaient faire effet, puisque l’avance des Parisiennes fondait progressivement. À deux minutes de la mi-temps Charlene Hilaire réussissait ses deux lancers francs qui permettaient à son équipe de revenir à trois longueurs (29/32). Toutefois grâce à leur collectif et leur dynamisme, les joueuses de la capitale restaient devant à la mi-temps (33/36).

Le troisième quart-temps était un véritable mano à mano, les deux équipes se rendant coup pour coup, sous l’impulsion de Gaëlle Donnadieu, auteure certainement ce dimanche de son meilleur match de la saison à domicile en étant très présente défensivement comme offensivement. Le CEST grâce à un ultime tir de Maelle Ichelmann atteignait la fin du troisième quart-temps avec une longueur d’avance (54/53).

Le dernier quart-temps sentait la poudre, les Parisiennes n’avaient pas l’intention de lâcher l’affaire comme ça. Et à 3´30 du buzzer final, elles creusaient un léger écart (63/68). Puis à 1’57, c’est Eloïse Pacault qui enquillait un 3 points et permettait aux locales de repasser devant (69/68). Puis Gorica Pijevac en patronne à l’intérieur scorait à 2points avant de réussir le lancer bonus (72/68), à 1’10 du vin d’honneur. Pijevac encore, grâce à une passe astucieuse de MC Cazaux ajoutait deux unités. Ce fut dur, mais le CEST y est arrivé, victoire 76/70 !

 

Francis Leroux