Le CTHB tombe à domicile

Publié le 9 novembre à 12h00

© James Tacher

Le CTHB n’a pas réussi à faire vibrer la Fontaine Blanche hier soir

Un match programmé un mercredi soir, visiblement ça ne convient pas à tout le monde. En effet, les gradins prévus pour les partenaires n’étaient pas complétement garnis à l’entame de cette rencontre hyper importante pour les deux clubs. 18 points, il s’agissait du capital de chacune des équipes qui allaient se produire ce soir. Toutes les filles présentent sur le parquet étaient très concentrées. Les hostilités démarraient rapidement, et Kouyaté après seulement 27 secondes ouvrait le compteur pour les Bisontines. C’est Bellakhdar qui remettait les siennes dans le coup sur l’attaque suivante. Déjà, on pouvait voir quelques imprécisions de passes de part et d’autre, la raison était elle la faible nuance de couleurs de maillots? Noir et dégradé gris pour Besançon, et le bleu ciel traditionnel côté chambraisien. Les défenses prenaient le dessus sur les attaques. Kouyaté, Lévêque et Nunez pour les visiteuses et Planeta, Asperges et Bellakhdar pour les locales faisaient « tinter » les biceps. Les cartons jaunes et les deux minutes tombaient comme à Gravelotte. Les deux équipes se rendant coups pour coups, jusqu’à 6/6. Et c’est à la vingtième minute que les protégées de Raphaëlle Tervel prenaient les devants de façon concrète 6/9, le public commençait à s’inquiéter. Toutefois, les filles de Guillaume Marqués ne paniquaient pas, et recollaient à 8/9 sur un jet de sept mètres de Vanessa Boutrouille, Dubois manquant même l’égalisation en tirant sur la gardienne visiteuse. Besançon en profitait pour s’octroyer deux longueurs d’avance à la pause, 8/10.

Les bleues de Chambray démarraient parfaitement le second acte. Et à la quarantième minute, non seulement le retard était comblé, mais les Tourangelles passaient même devant 13/12. Tavarès manquait le 14/12 en frappant le poteau. Le « mano à mano » était enclenché. La rencontre était agréable, et les Chambraisiennes récitaient une belle partition, malgré les échecs en contre attaque de Tavarés et Mauny. Heureusement, Jackie Oliveira faisait le match exemplaire, et permettait aux siennes de rester dans le coup. Il restait 20 secondes à jouer, les visiteuses menaient 18/19, et les bleues avaient la possession. Tout pour le match nul, malheureusement, sur un cafouillage, un des hommes en vert, décidait de redonner la balle aux Bisontines. Aïe, il s’agissait bien là d’une autre défaite à domicile, et même si sur le plan comptable, l’affaire n’est pas terrible, il faut bien admettre que malgré quelques imperfections, l’état d’esprit et la volonté permettent d’espérer des jours meilleurs. Bellakhdar à la mène réalisa un très bon match, n’hésitant pas à aller au contact pour provoquer les décalages, Boutrouille en scorant 9 fois (4 jets de sept mètres) prouvait malgré quelques échecs, qu’elle retrouvait la cadence. Planeta réalisa une belle prestation en défense, mais malgré tout, timide offensivement. A quand des tirs aux 9 mètres?  Oliveira quant à elle réalisa des arrêts déterminants pour éviter une sanction plus lourde. Il faudra aussi que durant cette trêve internationale, Constance Mauny, Lisa Bruni et Erica Tavares retrouvent un peu de fraîcheur. Prochain match pour le CTHB, le 30 décembre à Dijon (premier match retour).

 

La marque à Chambray:

Bellakhdar 3, Mauny 1, Boutrouille 9, Tavares 2, Planeta 1, N’Diaye 1, Alberto 1

 

Francis Leroux