Gros coup de mou pour les Remparts

Publié le 5 novembre à 20h37

© Carole Talvat

Les Remparts de Tours se sont inclinés lourdement hier soir devant leur public

Le match entre les Remparts et Mont Blanc démarrait sur les chapeaux de roues. Les visiteurs s’offraient la première occasion mais Altidor, Downey puis Safar mettaient le feu dans la défense montagnarde. Sanyas était même sauvé par son poteau sur un lancé croisé de Kevin Altidor. Mais c’est Hucko qui ouvrait le score d’un palet lancé en première intention dans la lucarne de Kristin, 0-1 7eme. On jouait alors la douzième minute, Coulon profitait d’une erreur de relance pour ajuster Matej Kristin esseulé par les siens, 0-2 12ème. Les Blancs étaient réduits à 4 contre 5. Buonincontri allait à son tour en prison. Bicha en profitait pour tromper la vigilance de Matej Kristin, 0-3 18ème.

Seulement 40 secondes de jeu dans le deuxième tiers, Hertl passait le puck sous la botte d’un Kristin impuissant, 0-4. On était même plus près du 0-5 que d’un réveil tourangeau. A la septième minute de ce tiers médian, Aimonetto plaçait le palet au ras du poteau de Matej Kristin en difficulté ce soir, 0-5. Les arbitres de la rencontre refusaient un but de Gabaj pour crosse haute. Sanyas avait la réussite et savait hausser son niveau de jeu quand il le fallait. Il écœurait les attaquants tourangeaux. Altidor slalomait et se jouait de la défense montagnarde mais Sanyas effectuait un arrêt de la mitaine à la base de son poteau. Les Blue Boys semblaient hors du coup, usés mentalement et physiquement. Ils passaient à côté de ce match temps individuellement que collectivement.

Le dernier tiers semblait se profiler comme un chemin de croix pour les hommes de Bob Millette. Ils laissaient l’impression d’attaquer des heures sans pouvoir réussir à marquer. Et la lueur d’espoir venait d’Altidor qui ajustait Sanyas impérial jusque là, 1-5. Les visiteurs ne se faisaient pas prier et tuaient l’espoir dans l’œuf par l’intermédiaire de Bicha, 1-6. Les Remparts mettaient un point d’honneur à marquer le dernier but de la rencontre avec une réalisation de Syvesen, 2-6.

 

Basile Martin