Les Remparts s’inclinent contre Angers

Publié le 24 octobre à 21h36

© Carole Talvat

Les Remparts de Tours ont tenu tête aux angevins mais le manque de réalisme a couté cher

La partie débutait sur le glaçon tourangeau. Les deux premières minutes étaient exclusivement tourangelles. L’intensité était importante. Un angevin lançait un palet à la bleu qui trouvait le petit filet de Kristin après avoir était dévié par Quesnele, 0-1 à la 3eme. Les affaires se compliquaient avec une prison pour les Blue Boys pour une obstruction. Les Angevins ne tardaient pas à punir les locaux par un puck de Masson, dévié dans son but par Arrossamena, 0-2 à la 5eme. Hardy effectuait un arrêt de grande classe devant Phillips qui touchait la rondelle devant la cage. Les attaques se mettaient en évidence mais permettaient à Kristin et Hardy de briller. Les arbitres laissaient le jeu se développer sans sanctionner. Dominic Gabaj était idéalement servi par Phillips et expédiait le palet dans la lucarne d’un Hardy impuissant, 1-2 à la 14eme. Buonincontri ratait un face à face avec le portier angevin en powerplay. Les joueurs de Bob Millette géraient mieux la fin du tiers mais le score était de 1-2 à la pause.

Les Bleus revenaient des vestiaires et écopaient d’une pénalité pour Laine. Les Tourangeaux n’encaissaient rien et empêchaient les visiteurs de mettre leur jeu en place. Gibert, sur une attaque mal maîtrisée, finissait dans la cage de Kristin et fauchait le gardien tourangeau. Cette action spectaculaire était toutefois sans gravité. Buonincontri était envoyé en prison après une obstruction sur Hardy. On jouait la moitié du tiers médian. Matej Kristin sauvait les siens en fin d’infériorité numérique en déviant un palet avec sa crosse. C’était au tour de l’Angevin Gibert de faire un tour par la case prison pour la même faute que Buonincontri. Les esprits s’échauffaient quelque peu. Des visiteurs sans doute surpris d’éprouver de la difficulté face aux Remparts. Gagnon filait en prison pour une charge dans le dos sur Alexis Crosnier. Les deux équipes se répondaient coup pour coup. Les pénalités pleuvaient dans ce tiers médian. On abordait les quatre dernières minutes. Les supériorités numériques ne profitaient pas aux locaux qui ne parvenaient pas à mettre en place leur jeu de puissance. Bouchard mettait à l’amende les Blue Boys sur une contre attaque, il ajustait Kristin à bout portant, 1-3 à une minute du terme. La fin de tiers était cruelle pour les bleus. Ils avaient manqué de réussite sur les powerplay et ils encaissaient un but. Ils rivalisaient en tout point dans ce tiers médian, les yeux dans les yeux avec les Angevins.

Le dernier tiers débutait mal pour les protégés de Bob Millette. Lacroix enfonçait le clou après à peine une minute de jeu, 1-4. Les Angevins se retrouvaient à trois en prison simultanément. Mais Altidor puis Downey ne parvenaient à prendre à défaut Hardy. A son tour, Buonincontri manquait la cible sur un palet quasiment dans l’enclave. Les Ducs tuaient toutes les pénalités. Dana et Crosnier allaient en prison pour une charge dans le dos contre la bande et dureté. Bob Millette se « chauffait » même avec Gaborit. Les Blue Boys écopaient d’une double pénalité avec Dana et Camy-Sarty. Il restait moins de six minutes à jouer mais la messe semblait dite. A quatre minute du terme, Lévêque lançait à la bleu et Henderson déviait, avec une crosse légèrement haute, devant la cage de Kristin, 1-5. Le score était lourd pour les joueurs de Bob Millette mais les Tourangeaux n’avaient pas démérité.

Prochain rendez-vous, samedi soir face à Neuilly.
Basile Martin