Engie Open de Touraine : Peu de spectacle pour la finale

Publié le 21 octobre à 22h22

© Philippe Maitre

La finale de cet Engie Open de Touraine version 2017 n’a pas tenu toutes ses promesses

L’après midi de ce samedi démarrait de façon sympathique, en effet, « un clinic » avait été mis en place par Laurence Bois et Fabrice Loustalot… comprenez, une démonstration. Emilie Loit (ex joueuse professionnelle), représentant Engie, tapait la balle avec les ramasseurs de balles de ce tournoi. Opération, fort sympathique qui satisfaisait petits et grands.

Enfin, l’heure de la finale sonnait. Les hostilités entre Tereza Smitkova et Myrtille Georges pouvaient démarrer. La rencontre débutait timidement, les deux joueuses semblaient crispées. Smitkova, logiquement, emportait sa mise en jeu (1/0). Les jeunes filles sur le court avait du mal à relativiser l’événement. Les fautes dominaient les points gagnants, et à ce petit jeu c’est la tchèque qui tirait les marrons du feu. Elle breakait au sixième jeu pour mener 4/2. Chacune des deux protagonistes s’appropriait son service pour amener le score à 5/3 en faveur de l’ex numéro 57 mondiale. Celle-ci servait pour le gain de la première manche, elle serrait les boulons, et c’est sur un jeu blanc qu’elle concluait (6/3).

Le deuxième set débutait comme le premier s’était terminé. Tereza breakait d’entrée et confirmait sur son service (2/0). La Française ne semblait pas dans son assiette, elle semblait se plaindre de quelques maux abdominaux. Elle perdait à nouveau sa mise en jeu, pour être menée 3/0. L’appel au secours de Myrtille vers le staff médical, serait-il la solution ? La blessure était-elle physique ou psychosomatique ? Toutefois, la cause semblait entendue… de match, il n’y avait pas. 4/0 facilement pour Tereza. La rencontre était monotone. Certains élus fédéraux avaient même tendance à piquer du nez dans les loges VIP. Malgré ça, la tchèque elle aussi, tombait dans le piège « sieste », et elle accumulait bizarrement les fautes, permettant ainsi à la Normande de s’offrir son premier jeu de cette seconde manche, puis un deuxième, un troisième, un quatrième, et encore un autre. Contre toute attente, c’est bien Myrtille qui était en tête (4/5). Le public pouvait espérer voir un troisième set, mais la tchèque n’envisageait pas cette éventualité. Elle repris les choses en main, et alignait trois jeux consécutifs, pour conclure cette finale (6/3 – 7/5). En un peu plus d’une heure quinze minutes, la version 2017 de l’Open Engie de Touraine était terminée. La remise des récompenses pouvait démarrer.

Tereza Mitkova (CZE) bat Myrtille Georges (FRA) 6/3 – 7/5

 

Francis Leroux