FitnessFight ouvre ses portes

Publié le 10 août à 18h17

© Fitnessfght

2 ans. Voilà 2 ans déjà qu’Adrien Vacca, ancien militaire à la Base Aérienne de Tours, travaille activement sur le projet d’une vie. « Et encore, l’idée m’est apparue il y a 10 ans ! » poursuit t-il. Et ce sera en effet un concept unique en Touraine. Un savant mélange entre une salle de fitness et un temple d’arts martiaux : FitnessFight.

Adrien est lui-même un pratiquant de 3 arts martiaux (karaté, taekwondo et karaté artistique), plusieurs podiums nationaux à son actif, ainsi que des participations aux championnats de France inter-armées. Plus qu’un gérant, il sera assurément un entraîneur de qualité, en plus d’être passionné.

« Il y aura des cours de fitness classique basés sur des techniques d’entraînements d’arts martiaux (body-karaté ; punching-bag ; stretching ; self-défense) et des cours d’arts martiaux purs (karaté ; taekwondo). « Pour la partie combats, nous créons un club, il sera donc possible pour ceux qui le souhaitent d’évoluer en compétition ». Qui plus est sous la houlette de Francis Collesse, 6ème Dan de karaté, grand nom français de ce sport désormais olympique, et actuel dirigeant du club de Nazelles-Négron. « Les coachs pourront apporter toute leur expérience, à l’image également d’Aurélie Pelé, 4ème Dan, arbitre national et auteure de plusieurs podiums aux France ». « Mais attention, l’ensemble des cours sera ouvert à tous les âges et tous les niveaux », précise Adrien, « des cours pour enfants seront même proposés le mercredi après-midi ». Aussi, FitnessFight sera ouvert aux clubs ou associations d’arts martiaux du département. « Certains manquent de matériel et ne peuvent s’entraîner dans des locaux adaptés, ici, ils pourront être dans des conditions idéales (tatamis, sacs de frappe, espace cardio-training) ».

L’objectif est, selon le créateur, de « démocratiser » les arts martiaux à travers un concept totalement inédit.

Mais n’oublions pas que dans FitnessFight, il y a Fitness ! Un espace cardio-musculation disponible, avec une présence permanente des coachs pour guider les sportifs. « C’est un point qui me paraît essentiel, d’autant qu’un espace de 30m² avec des charges libres sera mis à disposition, l’accompagnement d’un professionnel est une nécessité  » poursuit le gérant.

 

Adrien Vacca (2ème à partir de la gauche), entouré de Francis Colesse et Amélie Pelé. A droite : Maxime Parsa

Autre atout majeur de cette salle : son amplitude horaire : « Nous serons ouverts de 6h à 22h en semaine ainsi que le samedi matin, les cours collectifs seront dispensés tout au long de la journée, même entre midi et deux, afin de s’adapter à la clientèle de travailleurs du quartier des 2 Lions ». Plus d’excuse donc pour les sportifs, d’autant plus que la salle sera accessible aux adhérents, grâce à leurs badges, les samedis après-midi et dimanches, en autonomie cette fois, quand la salle sera fermée. « Il y aura la possibilité de consulter une diététicienne, présente le samedi matin ». L’occasion donc d’affiner encore un peu plus sa progression. Ainsi, FitnessFight disposera d’un panel large d’offres adaptées à tous.

Voilà donc une brève présentation d’une salle dont l’ouverture, prévue pour la rentrée 2017 tranchera, à coup sûr, avec l’offre fitness déjà présente dans le département. De plus, FitnessFight viendra garnir le quartier des 2 Lions qui, malgré un dynamisme certain, manque cruellement de salle de sport. Il ne vous reste qu’à enfiler vos baskets (ou bien les enlever pour pouvoir monter sur la tatami !)

 

Découvrez le site internet en cliquant ici

Suivez-les sur Facebook en cliquant ici

 

Axel Morais