[Entretien – Partie 1/2] Xavier Dateu : « La patinoire et l’Arena se feront tous les deux ! »

Publié le 15 juin à 8h13

© Yves Rapin

Xavier Dateu, adjoint à la mairie de Tours en charge des sports était dans les studios d’ITS. Il a évoqué avec nous les cas de la double-patinoire et de la Rotonde, entre autres

Xavier Dateu, adjoint à la Mairie de Tours en charge des Sports notamment, était de passage dans Le Grand Debrief’. Le temps pour nous de lui poser quelques questions à propos de d’un sujet majeur qui taraude les Tourangeaux : le nouveau complexe sportif avec la double patinoire, et annoncé il y a quelques mois.

ITS : Monsieur Dateu, où en sont les travaux de la patinoire de Tours ?

Xavier Dateu : « Ils sont à l’heure. Tout se passe bien, on est dans les schémas que l’on s’était imposé et qu’on a imposé aux entreprises afin de finaliser au plus tôt les travaux, qui je le rappelle, sont des travaux lourds puisqu’il y en a pour 1 million d’euros de réfection pour cette patinoire.

ITS : Jusqu’ici, pas de problèmes à signaler ?

X.D : « On a eu suffisamment de surprises cette année et l’année dernière avec cette patinoire pour espérer ne pas en avoir d’autres. »

ITS : Du coup par rapport à la reprise des Remparts, comment cela va-t-il se passer ?

X.D : « On risque d’avoir un petit décalage pour la reprise des entraînements. Mais ça on l’a travaillé en amont avec Thomas Lhomme et Bob Millette, à savoir que s’il fallait qu’ils fassent un stage extérieur – puisque la patinoire ne sera peut-être pas tout à fait prête pour les premiers entraînements – et bien, comme l’année précédente en fonction des travaux et des dettes de l’exploitation, la ville de Tours aidera le club a effectuer son stage à l’extérieur. »

ITS : Pour revenir sur ce problème d’amiante de la patinoire, n’y a-t-il pas de risques de découvrir ce type de problèmes sur l’ensemble du palais des sports ?

X.D : « C’est un bâtiment qui a été construit dans les années 1957-1962, de mémoire. Ensuite il y a eu une reprise dans les années 1967-1972 avec Grenon etc… Vous savez que le problème de l’amiante est un problème qui a à l’époque était… comment dire… une obligation de la part des pompiers qui souhaitaient qu’il y en ait partout parce que c’était meilleur produit ignifuge qu’on trouvait. La vérité d’hier n’est pas la vérité d’aujourd’hui. Donc aujourd’hui, dans beaucoup de bâtiments (écoles, gymnases…) on trouve beaucoup d’amiante dans le parc immobilier de la ville. C’est un problème parce que ça coûte horriblement cher à traiter puisqu’on est sur des zones de 30% supplémentaires sur les quelques travaux que l’on fait. »

ITS : Il y a quelques mois, le projet d’un nouveau complexe a été annoncé, avec notamment une double-patinoire. Concrètement, où en est ce projet ?

X.D : « Il y a deux choses à scinder. Au départ on était parti sur un espace modulable. Ensuite la décision qui a été prise par la métropole aujourd’hui c’est de scinder les deux activités. C’est-à-dire une patinoire d’un côté et une Arena de l’autre. Aujourd’hui ce qui est acté en urgence, à plus ou moins brèves échéances, donc pas loin du timing annoncé, c’est la patinoire. L’Arena est actée aussi, on sait où peuvent se positionner les deux, la décision est arrêtée en ce qui concerne la patinoire et éventuellement l’Arena. (Peut-être) d’une façon différente mais la patinoire et l’Arena se feront tous les deux ! »

ITS : Vous pouvez nous préciser où se feront donc le ou les complexes ?

X.D : « Non. Je suis adjoint au sport à la ville de Tours et je ne suis pas en charge des affaires de la Métropole donc je laisse au soin de la Métropole de communiquer là-dessus le moment venu. »

 

Propos retranscrits par Clément Renier

 

A lire aussi –>

[Entretien – Partie 1/3] El Ouardani : « Très fier d’avoir accompli la mission »

Patinoire de Tours : des travaux et des questions