Zoom sur le TQCM et les adversaires de la Team Yavbou !

Publié le 24 mai à 10h43

© tousvoisins

Entre aujourd’hui et le 28 mai, Lyon est la terre d’accueil du tournoi de qualification au mondial. L’équipe de France y est engagée, et pour obtenir sa place au Mondial 2018, elle devra se défaire de tous ses adversaires. De l’Allemagne à l’Azerbaidjan, présentation des équipes présentes dans la Capitale des Gaules

L’équipe de France participe au deuxième tour des qualifications au Championnat du Monde qui aura lieu en Italie et Bulgarie. Elle affronte au Palais des Sports de Gerland à Lyon du 24 au 28 mai 2017, l’Allemagne, l’Azerbaïdjan, l’Islande, la Turquie et l’Ukraine.

La Team Yavbou débutera donc le TQCM face à l’Islande ce soir, à 20h30. Pour Laurent Tillie, le sélectionneur français c’est l’équipe qui semble la plus prenable.

Islande : Entraînée par le Brésilien Rogério Ponticelli elle est la 118ème nation mondiale au classement FIVB, 41ème au classement européen. Elle n’a jamais participé au Championnat du Monde.

Le lendemain à la même heure, les français devront affronter l’Ukraine.

Ukraine : Dirigée par le Letton Ugis Krastinis, l’Ukraine se classe en 33ème position au classement mondial FIVB, et à la 24ème place du classement européen. L’unique championnat du Monde auquel elle a participé date de 1998 où elle a terminé 10ème. Dans ses rangs on compte deux joueurs évoluant dans le championnat français : les deux réceptionneur-attaquants Andrii Diachkov (Montpellier, LAM) et Oleksiy Klyamar (Tourcoing Lille Métropole, LBM).

Le Vendredi 26, toujours à la même heure, c’est la Turquie de Josko Milenkoski (Macédoine) qui affrontera les coéquipiers d’Ngapeth. Pour Laurent Tillie, la sélection turque fait partie, avec l’Allemagne, des deux Nations dont il faut se méfier.

Turquie : 24ème nation au classement monial FIVB, elle se classe en 15ème position à l’échelle européenne. La Turquie a pris part à 3 Championnats du Monde sans jamais vraiment briller : en 1956 (22ème), 1966 (15ème) et 1998 (20ème).

Le Jeudi, en fin d’après-midi, à 17h30, c’est l’Azerbaïdjan de Farid Jalalov qui se dressera sur le chemin des bleus.

Azerbaïdjan : Tout comme son homologue islandais, la sélection azéri ne figure pas parmi les plus redoutables. En témoigne sa 94ème place au classement mondial FIVB et sa 37ème position au classement européen. De plus elle n’a jamais participé à un Championnat du Monde.

Pour conclure c’est donc face au concurrent direct et autre favori du tournoi, l’Allemagne, que l’équipe de France devra à tout prix battre pour espérer un ticket direct pour la Bulgarie et l’Italie.

Allemagne : Ce ne sera pas une mince affaire que de jouer face aux coéquipiers du désormais ex-joueur du TVB, Phillip Collin. La Manschaft est 11ème au classement mondial FIVB et 7ème au classement européen. Pour rappel, les Allemands ont participé à 4 championnats du Monde, en obtenant un meilleur résultat à chaque fois : 1994, 2006 (9ème), 2010 (8ème) et surtout en 2014 (3ème). De plus, les joueurs, déjà talentueux, sont dirigés par l’excellent Andrea Giani. Le coach italien a mené la Slovénie à la médaille d’argent lors du dernier Euro 2015 en Bulgarie.

Le Programme :

Mercredi 24 mai :

  • 15h : Turquie – Azerbaïdjan
  • 17h30 : Allemagne – Ukraine
  • 20h30 : Islande – France

Jeudi 25 mai :

  • 15h : Azerbaïdjan – Allemagne
  • 17h30 : Islande – Turquie
  • 20h30 : France – Ukraine

Vendredi 26 mai :

  • 15h : Allemagne – Islande
  • 17h30 : Ukraine – Azerbaïdjan
  • 20h30 : Turquie – France

Samedi 27 mai :

  • 15h : Islande – Ukraine
  • 17h30 : France – Azerbaïdjan
  • 20h30 : Turquie – Allemagne

Dimanche 28 mai :

  • 15h : Azerbaïdjan – Islande
  • 17h30 Ukraine – Turquie
  • 20h30 : Allemagne – France

 

Clément Renier

A lire aussi –>

[VOLLEY] Au fait, le TQCM c’est quoi ?

[Partie 2/2] Rencontre avec Cédric Enard : « Hâte de rentrer dans la compétition ! »