Marine Ruano : « Tout donner pour les supporters, pour le club, pour l’équipe, pour nous ! »

Publié le 5 mai à 8h23

© James Tacher

Comme l’année dernière, le CES Tours Badminton participe aux playoffs, à la différence que cette année ça se joue à domicile et ça pour Marine Ruano, 25 ans, joueuse au CEST depuis plusieurs années, c’est le « détail qui fait toute la différence »

Après une tentative ratée l’année dernière, le CEST est de nouveau engagé dans les playoffs de fin de saison pour espérer conclure cette série parmi les deux meilleures équipes et ainsi d’avoir le droit de jouer en Nationale 1 la saison prochaine.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que cet exercice 2016/2017 a été riche en succès. Tours a terminé en tête de sa poule mettant 17 points dans la vue de son dauphin Clermont-Ferrand. Une performance qu’il doit à un collectif qui a étrillé la quasi-totalité des adversaires journées après journées. Résultat: 10 rencontres, 9 victoires et aucune défaite. Mais Marine Ruano, joueuse au CEST depuis de nombreuses années maintenant, préfère minimiser la prouesse :  « La poule était un peu moins relevée que les autres, mais nous avons quand même su trouver les automatismes et nous sommes prêt pour la bataille !! »

Une chose est sûre, cette saison régulière a permis de former un collectif qui a connu quelques bouleversements avant le début de saison, avec les apports, entre autres, de Mévéna Altiparmak et d’Antoine Lodiot dans les rangs du CEST : « L’ambiance de l’équipe ? Je crois qu’on a tous hâte d’y être, vraiment. C’est l’événement de l’année, voire même du club depuis un moment. Joueurs, supporters, dirigeant, tout le monde a hâte. J’espère sincèrement qu’on fera mieux que l’année dernière et que le public sera nombreux pour nous soutenir. Ça va être magique. »

La joueuse de 25 ans a également évoqué les prochaines phases finales qui se disputerons ce week-end à Tours : « Mon sentiment avant cette échéance c’est l’envie de bien faire et de prouver à notre club et à tous les supporters présents qu’on est capable. Même si ça va être dur on va tout donner, pour eux, pour le club, pour l’équipe, pour nous. »

Déjà présente lors de la désillusion de l’année passée, Marine Ruano souligne l’importance de jouer en Touraine, un facteur qui semble en tout cas booster les troupes : « A quelques jours de l’événement c’est un peu de pression qui monte chaque jour et qu’il faut apprendre à gérer. Mais si on en parle il y a toujours des personnes pour nous rassurer. Nous ne sommes pas favoris dans ces playoffs, comme l’année dernière. Mais cette année nous savons comment cela fonctionne et surtout, le détail qui fait toute la différence, c’est chez nous ! Rien que pour ça, ça change tout et ça peut faire une grande différence sur certains matchs qui seront serrés. Ça va nous transcender comme jamais. »

Enfin un dernier mot au sujet des adversaires que rencontreront les badistes tourangeaux tout au long du week-end : « Je pense que toutes les équipes sont à craindre, aucune ne doit être sous-estimée. Et nous feront le maximum pour montrer qu’ici c’est Tours !« 

 

Faits à savoir :

  • la phase finale se déroulera à Tours, les 06 et 07 mai 2017, à partir de 11h.
  • La poule A opposera Tours, Val de Reuil et Antibes.
  • La poule B opposera Rostrenen, Orléans et Who’s Bad.
  • Les vainqueurs des demi-finales opposant les deux premiers de chaque poule accèderont en N1.

Source: FFBad

Propos recueillis par Clément Renier

A lire aussi –>