ITS – Les Apaches s’inclinent face à Rouen

Publié le 11 février à 22h35

© Apaches

Après leur superbe succès face à Vierzon la semaine dernière, les Apaches sont tombés à domicile face à Rouen

Dans leur entre de la Rotonde froide comme un glaçon, les Apaches étaient secoués à la limite de la règle par les Spiders Rouennais. Les deux goalies faisaient le métier durant les cinq premières minutes et les défenses prenaient le pas sur les attaques. Le dernier rempart normand, un ancien de la glace, prenait beaucoup de place dans la cage. Les Tourangeaux avaient la possession du palet mais cette domination s’avérait stérile.

Au quart d’heure de jeu, le Rouennais Cik expédiait le palais de près dans la lucarne du portier tourangeau. Les Normands se contentaient du minimum syndical mais menaient 0 à 1 contre le cours du jeu. Guillaume Chalon trouvait la barre à la 19ème sur un powerplay. Sur le retour de prison, les visiteurs doublaient la mise face au gardien local abandonné par sa défense. Cik, très remuant et doté d’une technique au dessus de la moyenne, triplait la mise en prenant à défaut le gardien local en passant derrière la cage. C’était au tour de Duranton de s’illustrer et de faire trembler les filets à une minute de la pause. Le score  était de 4 buts à 0 en faveur des Hauts Normands.

Au retour des vestiaires, les hommes de Guilhem Bruel réduisaient l’écart sur un shoot du milieu de terrain après seulement une minute de jeu. Guillaume Chalon trouvait une nouvelle fois le poteau et le réalisme fuyait les Rouge et Noir. L’intenable Cik creusait à nouveau l’écart sur un exploit personnel à la demi heure de jeu ( 1-5 ). La réussite accompagnait les Rouge et Blanc visiteurs avec un sixième but dos à la cage. Puis un septième, par l’intermédiaire de Cik, en infériorité numérique sur un exploit personnel et un but entre les jambes du portier. Maxime Ménard se heurtait au montant adverse et la réussite fuyait les Apaches. Guillaume Chalon frappait la transversale pour la troisième fois de la soirée et rien ne souriait aux protégés de Guilhem Bruel.

A l’approche du dernier quart d’heure, la cause était presque entendue. Dans un angle fermé, les Apaches sauvaient l’honneur avec un deuxième but. Thibault Gourin trouvait la faille entre les jambes du goalie rouennais pour le troisième but. Il ne restait que sept minutes à jouer. Lambert Pasquier marquait le dernier but de la rencontre à trois secondes du terme. La partie se terminait sur le score de 4 buts à 7 en faveur des visiteurs.

 

Basile Martin